lundi, septembre 11, 2017

DISTRICT DE SEINE-MARITIME - Grève des arbitres : Une réunion qui n'aboutit pas... la grève continue ?... [VIDÉO]

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , No comments


Publié le 11/09/2017 - Un seul officiel au lieu de trois sur les terrains, des frais et des indemnités revus à la baisse, les nouvelles restrictions imposées par la ligue de normandie poussent les arbitres seino-marins à sortir leur carton jaune. Pour les deux premiers dimanche de reprise du championnat de District de Seine-Maritime, ils ont été une majorité à refuser d'arbitrer.


En cause ; la réunification de la ligue à l'échelle de la Normandie avec une révision en profondeur des pratiques en matière d’arbitrage sur le championnat amateur. Résultat, une harmonisation calquée sur les tarifs et pratiques observés notamment dans l'ex-basse normandie, un peu moins gâtée en hommes et en moyens que son homologue de seine maritime avec, à la clé, une suppression du forfait de déplacement à 28 euros au profit d'un remboursement aux frais réels. Une formule beaucoup moins avantageuse pour les arbitres concernés qui craignent un manque à gagner important.   

A ces considérations financières s'ajoute également une refonte des conditions d'exercice sur les terrains avec une suppression à terme de l'arbitrage à trois. Une mesure décriée avec force par les arbitres inquiets pour leur propre sécurité et celle des joueurs.

Des négociations avec la direction de la ligue ont pourtant été entamées la semaine dernière mais elles n'ont pour l'instant pas pu aboutir. Une nouvelle réunion a été programmée pour le 18 septembre prochain. Trop tard pour les présidents de clubs amateurs qui craignent pour la bonne tenue des matchs du prochain week-end; Les arbitres capacitaires bénévoles pourraient être insuffisants pour assurer leur bon déroulement.

Ce dimanche 10 septembre, sur le terrain de Beuzeville-la-Grenier, près de Bolbec, la rencontre face au club du parc d'Anxtot, s'est par exemple jouée sans arbitre officiel et dans une relative inquiétude de part et d'autre.



Source : FRANCE 3 NORMANDIE






0 commentaires: