dimanche, juillet 16, 2017

FFF - Gaël ANGOULA - La naissance d'une vocation : "j’ai hâte de découvrir un nouveau monde"...

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , No comments


Publié le 16/07/2017 - A 34 ans, Gaël Angoula, ex-joueur de Bastia, Angers et Nîmes a décidé de mettre un terme à sa carrière de joueur professionnel pour se tourner vers l’arbitrage. L’ancien défenseur était l’invité de l’After ce samedi pour expliquer ce choix assez rare dans le milieu.


La naissance d’une vocation


"Mon désir de devenir arbitre s’est fait progressivement. J’ai été vite catalogué comme un joueur caractériel. J’ai été managé d’une manière différente d’un joueur lambda par les arbitres et c’est quelque chose qui m’a attiré et de comprendre pourquoi j’étais géré différemment des autres. C’est le début de mon intérêt pour l’arbitrage. J’ai compris que l’arbitre n’avait pas qu’un rôle de directeur du jeu, mais aussi de psychologue sur le terrain."

Sa formation d’arbitre


"J’étais encore sous contrat à Nîmes et j’ai refusé quelques offres pour me pencher sur l’arbitrage et je remercie Nîmes car dès février, j’ai pu me pencher sur l’arbitrage afin de pouvoir diriger mes premiers matchs en Ligue Languedoc-Roussillon. J’ai passé mon examen théorique pour arbitrer en CFA, CFA2, DH et DHR. Ça a été un travail très compliqué mais j’ai réussi grâce à Sandryk Biton que m’a tendu la main. J’étais un joueur contestataire mais on a une ignorance flagrante des lois du jeu. Quand j’ai pu approfondir tout cela, j’ai compris qu’aux yeux des arbitres j’étais un peu bête de contester quelques fois."

Ses ambitions comme arbitre


"Je me suis rendu compte que c’était un métier difficile. Les arbitres sont des athlètes et ils courent énormément. Je n’ai pas la prétention d’apporter quelque chose à ce milieu, mais j’ai hâte de découvrir un nouveau monde. Je veux essayer de garder mon sens du jeu. En tant que joueur, je pense que cette qualité-là peut aider. J’ai été accueilli d’une manière magnifique. J’ai un stage qui va arriver sur la région de Toulouse avec des collègues de mon niveau."

Source : BFMTV




0 commentaires: